Inconvénients du « luminaire italien »

Inconvénients du « luminaire italien 

Un candélabre est un réglage qui nécessite un grand problème physique de la part d’un partenaire. C’est ce qui rend les activités les plus difficiles, et il est fatigant de garder votre poids sur vos jambes et vos bras. 

De plus, si le partenaire est beaucoup plus grand que son compagnon, cette configuration peut également être fatigante pour lui. Il convient de rappeler que la position du candélabre exige non seulement la forme physique et l’ouverture, mais aussi l’acceptation de votre propre corps. 

Dans le contexte des inconvénients du « luminaire italien », on mentionne la paresse du compagnon, mais ce n’est pas tout à fait vrai. Tout d’abord, l’homme a les mains complémentaires, et en ordonnant les hanches de son compagnon, il prend une décision sur l’intensité des entraînements, il prend donc le contrôle de cette manière.  

L’inconvénient d’un chandelier peut être qu’il peut être désagréable – et pour les deux compagnons. La raison principale est la forme du vagin, qui ne représente pas constamment cette configuration et aussi l’angle d’infiltration. Il y a aussi un danger de blessure angoissante.  

Cela peut suffire, par exemple, lorsque le pénis dévêtit le canal vaginal.

Dans une telle situation, en particulier lorsqu’il s’agit d’un partenaire inexpérimenté, cela peut provoquer un écrasement effréné tout en effectuant un mouvement crucial vers le bas. Afin de se protéger contre un événement regrettable, le compagnon doit garder à l’esprit de ne pas perdre tout le poids sur l’emplacement sensible du compagnon elblogdemoda.com/de-plus-en-plus-de-jeunes-hommes-connaissent-des-problemes-derection. Il mérite de garder à l’esprit de soutenir vos mouvements avec vos jambes et vos bras, en particulier lorsqu’une femme n’est pas minuscule.  

Les troubles sexuels peuvent être de force variable. Quel que soit le partenaire perturbé, les relations sexuelles deviennent normalement moins agréables pour les deux événements. Le trouble lié au sexe se produit dans les relations homosexuelles et hétérosexuelles. Les causes profondes du trouble sexuel sont très complexes et il est souvent difficile de déterminer la ressource du problème. 

Causes profondes de la dysfonction liée au sexe 

Certains troubles sont causés par l’adaptation et la découverte de problèmes à un certain stade de l’avancement psychosexuel. D’autres sont sous-tendus par des conditions génétiques, et aussi surtout par des éléments organiques. 
Les facteurs organiques du trouble sexuel comprennent:

  • un régime alimentaire qui est aussi abondant, riche en graisses et en cholestérol, et aussi pauvre en vitamines,
  • nicotinisme,
  • alcool,
  • médicaments (diverses conditions sexuelles comprennent 85% des toxicomanes, par exemple l’héroïne réduit la libido et perturbe également l’éjaculation),.
  • Maladies.
  • Médicaments.

Cela peut suffire, par exemple, lorsque le pénis dévêtit le canal vaginal.

Les aspects psychogènes sont:.

  1. développement – par exemple, la relation conjugale conflictuelle et non réussie des mères et des pères, la compétition dans la famille, les expériences traumatisantes de la très petite enfance de nature sexuelle, l’absence de lien psychologique avec le papa, la suprématie de la mère, une éducation étendue et prude, le manque d’acceptation du sexe, le manque d’acceptation du sexe.
  2. individualité – par exemple, les compliqués, les problèmes d’identification sexuelle, le rigorisme, l’homosexualité cachée, le manque de connaissances, les inquiétudes et les contraintes dans les connexions en direction des différents autres sexes, les pratiques de masturbation négatives et les fantasmes érotiques, les expériences sexuelles trop précoces, l’immaturité psychologique, les relations hétérosexuelles terribles et défavorables.
  3. collaborations – par exemple, société réduite de rapports sexuels, rapports disgracieux et routiniers, bataille pour la domination, concurrents, agressivité, conflits à long terme, perturbations de la communication mutuelle, pénurie liée au sexe, monotonie avec le partenaire, trahison, révélation de demandes excessives et d’hypothèses, réticence à avoir un jeune, .
  4. iatrogène – par exemple, les erreurs commises par les professionnels de la santé. 

Chez les êtres humains, il existe différentes phases de réponse sexuelle. Des perturbations peuvent survenir dans l’une des 3 premières étapes. La première étape est la phase de désir – penser aux activités sexuelles, vouloir des rapports sexuels. La deuxième étape est l’étape de la jouissance, lorsqu’il y a une impression subjective de plaisir sexuel et l’arrivée avec des changements physiologiques – érection du pénis masculin, ainsi que lubrification vaginale ainsi que l’amélioration chez une femme. Dans la troisième phase – pendant l’orgasme – la tension liée au sexe est libérée ainsi que le plus grand plaisir sexuel est atteint. La dernière phase est la relaxation – c’est l’étape où vous vous sentez vraiment relâché ainsi que satisfait.